Reflexion sur le principe d'utilisation de la cartographie routière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Reflexion sur le principe d'utilisation de la cartographie routière

Message par Le Briard le Dim 30 Juin 2013 - 13:32

Bonjour a tous

Sur le principe d'utiliser un GPS a bord d'une voiture qui est normalement un assistant a la navigation , pourquoi Garmin fournit-il des programmes de cartographies (qui sont loin d'être intuitifs d'ailleurs) .
Cela me donne le sentiment désagréable qu'il n'ont pas réussis a sortir un produit suffisamment autonome et performant  pour remplir pleinement son rôle initial ?

Cette réflexion me trotte dans l'esprit depuis que je lis régulièrement les posts lié aux différents problèmes d'utilisations de ces différents programmes .
Je viens de tester la version 4.2.1 de BaseCamp (juste par curiosité) , et je me suis dit (pardon Monique et les modos pour mes propos) :
Mais c'est quoi cette merde !
Un programme qui est loin d'être intuitif et pourtant en faisant "planificateur de trajet>nouveau trajet" juste en voulant rentrer l'adresse de départ et d'arrivée, le programme signale des erreurs.
Je pensais a tort que c'était aussi simple qu'avec Via Michelin où GoogleMap,bah non, Garmin nous a sortie une usine a gaz.Evil or Very Mad
 
Je le répète, c'est juste par curiosité que j'ai ouvert ce programme je ne demande pas d'aide .

Donc la politique commerciale de Garmin (mais cela n'engage que moi) vu qu'on c'est planter avec nos appareils débrouiller avec des programmes encore plus complexe et prenez vous bien la tête sans parler du fait qu'ils vous faudra cher clients, un ordi, une connexion internet ainsi qu'une bonne dose de patience pour tout gérer une fois que Monique et son équipe vous aura tout expliquer. ironique 

Voilà, je voulais donc discuter de ce point vue (calmement SVP ) avec d'autres membres du forum pour essayez de comprendre si j'ai louper un épisode ou si ma réflexion est en corrélation avec d'autres . Wink 

PS:Pour mon départ en vacances je prendrais des notes après lecture d'une carte routière, le GPS se contentera de me servir de kit main libre et de m'avertir des ZD ainsi que de m'indiquer le chemin sur les derniers kilomètres . Wink

Le Briard
4 sat
4 sat


Revenir en haut Aller en bas

Re: Reflexion sur le principe d'utilisation de la cartographie routière

Message par Luc54 le Dim 30 Juin 2013 - 20:22

Bonsoir,

Perso, quand je dois faire un long trajet, je visualise ce trajet (uniquement) sur MapSource, BaseCamp ou un site internet (Mappy, Map24, RouteTomtom...) puis je prends le volant et ne me sers réellement du 3790 LMT (ou du GO 930T) qu'arrivé dans la région de mon point de chute !

Luc54
7 sat
7 sat


Revenir en haut Aller en bas

Re: Reflexion sur le principe d'utilisation de la cartographie routière

Message par Fredtoulon le Lun 8 Juil 2013 - 8:31

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
Je pensais a tort que c'était aussi simple qu'avec Via Michelin où GoogleMap,bah non, Garmin nous a sortie une usine a gaz.Evil or Very Mad
 

Effectivement, pour ma part, c'est création d'itinéraires sur Google Maps et envoi dans le Garmin, c'est tout

Par contre, je n'ai pas encore testé la même manip avec ViaMichelin mais j'ai vu que c'était proposé

Le reste des manips est trop chronophage et je ne suis pas encore à la retraite

Après, il en faut pas oublier que ce ne sont que des machines, donc c***

Idem pour Google Maps

L'autre jour, il me proposait 2 itinéraires possibles (option autoroute activée)

602 km, 5 heures 51 min
Dans les conditions actuelles de circulation : 5 heures 51 min
A7

ou    

465 km, 5 heures 59 min
Aucune information sur le trafic
E712

137 kms de plus pour 8 minutes de moins...
et je ne compte même pas les frais d'autoroute en plus...

Donc, il ne faut pas prendre argent comptant les propositions du GPS

L'avantage, avec Google Maps, c'est qu'on voit en grand et rapidement le tracé (sauf sur Smartphone)

Sur l'écran d'un GPS, c'est un peu différent et il vaut mieux zoomer pour éviter dans des trucs d'enfer
A moins de faire le trajet le plus rapide , qui est souvent par autoroute...et là; à quoi ça sert vraiment le gps...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:

Voilà, je voulais donc discuter de ce point vue (calmement SVP ) avec d'autres membres du forum pour essayez de comprendre si j'ai louper un épisode ou si ma réflexion est en corrélation avec d'autres . Wink


Ben là, si tu n'a pas eu de plus de réponses, c'est que tu mets le doigt sur la raison de l'existence même de ce forum...

Si ce n'était pas aussi compliqué l'utilisation d'un garmin, il n'aurait pas de raison d'exister !

Et là, on serait bien dans le caca s'il fallait se contenter des seules docs garmin...

Fredtoulon
2 sat
2 sat


Revenir en haut Aller en bas

Re: Reflexion sur le principe d'utilisation de la cartographie routière

Message par Monique le Lun 8 Juil 2013 - 11:39

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Si ce n'était pas aussi compliqué l'utilisation d'un garmin, il n'aurait pas de raison d'exister !

Et là, on serait bien dans le caca s'il fallait se contenter des seules docs garmin...
Bonjour,

C'est bien pour ça, effectivement, que je l'ai créé ironique (bien qu'il existe d'autres forums sur les Garmin Wink et un support téléphonique Garmin).

Monique
Fondateur
Fondateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Reflexion sur le principe d'utilisation de la cartographie routière

Message par Invité le Lun 8 Juil 2013 - 16:22

Mais comment donc ont fait Ulysse, Alexandre, Marco Polo, le Gènois à l'oeuf carré, les chinois et leur vers, Stanley, Braza (oui, celui de la ville), Alexandra David-Néel (vu les règles d'EO - equal opportunities) et tous les autres explorateurs pour parcourir le monde sans GPS?
 
Et comment ont fait les habitants de la botte, mais ils n'ont pas l'exclusivité, pour survivre 25 siècles sans le GSM?
 
Tiens, bizarre, les 2 dénominations commencent par G. Avant nous avions le Grand Bazar, en Belgique s'entend - ou à Istambul, maintenant tout est Global Business.
 
Néanmoins un navigateur, le bidule s'entend, reste un outil, et comme tous les outils est une arme à double tranchant.
 
Faites un essai: prenez un marteau et notez bien la position sur le manche où votre main, gauche ou droite, l'empoignera. C'est du pareil au même avec un navigateur Garmin, et Basecamp. Avec l'exception que ce pourrait être l'ingénieur ou le programmeur Garmin (chinois probablement) qui décide d'un iti absurde.
TT de son côté vous frappe directement sur le gros orteil.
 
"Faites demi-tour dès que possible"! me dit la voix. Ta gu... lui répond violemment l'écho.
 
Off-route, recalculate? OK si c'est sur les routes surlignées en vert avec destination(s) alternative(s) pour visiter un monastère mit fromages et bières artisanales, ou alors un point de vue exceptionnel, ou encore un spot de vautours, un pont insolite, etc. En fonction de l'heure estimée d'arrivée. Contextuel quoi.
 
Mais que ce soit un fabricant d'origine du dessous du niveau de la mer ou d'un autre qui comme exemple dans ces manuels prend pour POI le théatre de la malbouffe, y'a intérêt à savoir s'orienter. Ah, mais c'est quoi s'orienter? Ben, savoir que les mâles urinent toujours derrière un arbre, ou que le sac à main d'une Dame défie les lois de la physique point de vue occupation de l'espace (aussi de la chimie, je ne voudrais pas faire de jaloux), que le soleil va d'est en ouest, conséquence du fait que notre globe tourne dans l'autre sens, qu'une voie de circulation inondable peut occasionnellement être inondée (Flash Floods chez les yankees). Qu'un maire peut éventuellement avoir décidé de modifier la viabilité d'un réseau urbain, qu'un rond-point a été installé pendant la nuit.
 
Et que dire de l'état des routes? Outre au trafic, ne voudrait-on pas savoir où se sont formés des irrégularités du revêtement? Avec leurs satellites qui détectent la moindre variation de température, on serait en droit de savoir qu'une poule a fait son nid. Ah, zut, le coyote est déjà passé!
 
Bon, faut que je commence mon iti pour me rendre à l'apéro, et avec BC, je risque la déshydratation. J'espère que Virgine ne va pas me faire souffrir davantage.
 
Bonne soiré à tous!

J'oubliais: le manuel de ma dernière acquisition APN comporte 600 pages.
Heureusement il se lit comme une BD.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Reflexion sur le principe d'utilisation de la cartographie routière

Message par Le Briard le Lun 8 Juil 2013 - 18:41

Djosef



Cela fait 31 ans que je circule avec un bon vieux plan de ma région, je suis livreur mais comme je suis du genre a vivre avec mon temps je me suis donc offert un assistant que je doit surveiller (heureusement que j'ai un assez bon sens de l'orientation)  . C'est quand même un sacré gain de temps pour trouver une adresse (on ne peut pas tout connaitre même en étant un pro) le top étant juste au moment ou j'arrive et que le GPS m'indique que c'est gauche ou a droite ,puis sans parler du kit main libre, la commande vocale et autres douceurs du genre avertisseur de ZDD .

Mais là je m'égare par rapport a mon message originale .

Pour les APN, je suis un passionné de photo et je trouve l'utilisation d'un reflex très intuitive . Je possède un mode d'emploi assez volumineux mais en Allemand (langue que je ne maitrise pas du tout) .

Le Briard
4 sat
4 sat


Revenir en haut Aller en bas

Re: Reflexion sur le principe d'utilisation de la cartographie routière

Message par Azzurro le Jeu 18 Juil 2013 - 19:26

Bonjour à tous les "ensorcelés" Wink
Intéressante discussion, et bien sûr tout évolue très vite en technologie: je suis depuis peu heureux possesseur d'une tablette Samsung Galaxy 10" Tab II acquise à prix raisonnable puisque de conception déjà ancienne, qui a l'avantage immense de posséder une antenne gps incorporée sans pour autant être connectée à un réseau téléphonique.
Aussi je découvre les joies du Google map embarqué. On peut désormais sauvegarder une zone assez large, dans mon cas la ville de Grasse et ses environs, ou encore la zone de Mougins et Sophia Antipolis.
Ensuite,  lorsqu'on arrive sur zone, sans connexion internet, la zone est mémorisée, on peut zoomer et la précision est remarquable.
Bien entendu, si on a créé un itinéraire, on peut le suivre...
De quoi se dire qu'il n'est pas urgent de changer mon nüvi, pourtant antique!
Amitiés à tous

Azzurro
2 sat
2 sat


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum